Colt Python
Calibre: .357 Mag
Chambres: 6
Poids: 1360 gr
Longueur: 293 mm
Canon: 6" Stand de tir de Saint Georges
300m: 12 cibles électroniques
50m PC: 24 cibles avec rameneurs
50m: 18 cibles avec rameneurs
25m: 3 chariots de 5 cibles
10m: 22 cibles électroniques   PISTOLIERS GENEVOIS
Association fondée en 1999
Sous-section des Exercices de l'Arquebuse et de la Navigation

Nom choisi par les fondateurs avec une très grande émotion en souvenir de nos ancètres les Pistoliers, ces Hommes d'Armes qui étaient armés d'un ou de deux pistolets à rouet. (appelés aussi Pistoletiers)
Impression | Membre 
     Nouvelles
Sous-section
Généralités
 Calendrier des tirs
 Emplacement des stands
 Visite de St Georges
 Dispositions générales
 Législation Suisse
 Doping
 Règlements ISSF
 Règlements ASGT
 Armes d'ordonnance
 Records
 Petites annonces
 Bourse EAN 2014
Technique
 Rubrique des Pistoliers
 Technique du tir
 Rubrique technique
 Humour
  Balle anti blancs
  Balle auto-centreuse
 Test de munitions
 Statistique PSPC
 Manuels pistolets
 Ecole de tir
Pistoliers
Recherche de résultats
Résultats 2020
 50m
 25m
 10m
 300m
 PC
 C10
 PN
Archives
Forum
Divers
 Jeux et distractions
Liens
Administration
 Liste de diffusion
 Statistiques

Balle auto-centreuse

mai 2001

NOUVEAUTE

BALLE AUTO-CENTREUSE

par les ingénieurs S. et P. Grosmalins

Introduction :

Suite à la sortie de notre munition ANTI-BLANCS, une demande de plus en plus forte s'est faite pour que nous mettions sur le marché une véritable munition électronique " auto-guidée ". C'est fait !

Grâce à cette nouvelle balle, le tireur peut compter sur un gain de 5 à 25 points lors d'un concours. Le recentrage de l'impact sur la cible est en effet proportionnel à la direction du départ du coup et ne peut en aucun cas faire des " 10 " si le départ du coup est trop éloigné de la direction de la mouche.

Fonctionnement :

La balle " auto-guidée " que nous mettons en vente publique aujourd'hui est l'aboutissement de plus de 8 années de recherche avec les meilleurs aérotechniciens européens.

Grâce à l'aide de la maison française " Dass-haut ", qui à conçu en exclusivité pour nous les éléments de la multi-tuyère et de la vanne sphérique à inertie, nous avons pu loger entièrement les éléments dans une balle presque identique extérieurement à celles que vous utilisez habituellement.

Le fonctionnement très simple effectue une correction de trajectoire vers le centre de la cible. Cette correction est toujours proportionnelle à l'erreur de visée. L'action corrective est naturellement plus active dans les tirs longue distance comme le 300 mètres et le 50 mètres vu que la distance parcourue influence sur la correction possible.

Pour ce faire, la balle est munie à son extrémité d'une entrée d'air et de 4 cellules photosensibles. Si le point d'impact va manifestement être hors mouche, la vanne sphérique à inertie (qui ne tourne pas au départ de la balle) va être freinée pour se mettre à tourner progressivement avec la balle en fonction des indications fournies par le microprocesseur de commande.

La pression au point d'arrêt aérodynamique de la balle fournit la source des jets d'air, synchronisés par l'ordinateur, qui appliquent la force corrective.

Le cœur du système repose sur le frein magnétique qui pilote la vitesse de rotation relative de la vanne sphérique. Cette balle convient pour les tirs à 25 mètres et les tirs à 50 mètres. Pour le tir à 300 mètres, les performances sont supérieures et il est conseillé d'éviter de faire les concours uniquement avec des balles " auto-guidées " sous peine de ne faire que des mouches parfaites.

Cela pourrait donner un motif à l'ISSF pour dimensionner encore une fois à la baisse la taille des cibles ! Ce problème apparaît déjà en FORMULE 1 avec les performances " divines " des écuries qui ont la possibilité d'exploiter des systèmes électroniques d'assistance très chers et encore à l'état de recherche par les grands constructeurs de voitures ou d'avions.

Résumé :

Pour un investissement minimal des performances maximales et la possibilité de podiums mêmes en cas d'entraînements limités.